Aline et Ferdinand

La saison des mariages 2017 a démarré par une magnifique journée pour Histoires de « Oui ». Le 20 mai dernier, j’ai eu la chance d’immortaliser l’union d’Aline Scheffel et Ferdinand Zagula à la mairie d’Ensisheim, puis au Domaine du Hirtz à Wattwiller. Je parle ici de « chance », car je pense que je n’aurais pas pu rêver mieux pour mon premier mariage de l’année. Joies, doutes, stress, imprévus, larmes de joie… ou de tristesse passagère ; tous les ingrédients étaient réunis pour réaliser un photoreportage aussi excitant qu’intense à réaliser. J’avais déjà des très bons pressentiments lors ma première rencontre avec Aline et Ferdinand, chez eux, dans une maison qui vous enveloppe dans une sorte de cocon de tendresse et d’amour. J’ai alors tout de suite compris pourquoi Aline avait appelé son salon de coiffure « Le Cocon » à Sainte-Croix en Plaine. On s’y sent bien, comme coupé des turpitudes du monde extérieur. Chez eux, l’idée est la même. Pas de connexion internet, à part sur le téléphone. « Soit Ferdi est dans son atelier avec ses voitures, soit il est avec Aline », me confie l’un des témoins lors du vin d’honneur. Quand ils sont ensemble, ils le sont vraiment. 100% connecté, garanti sans wifi. Leur crédo se trouve hors des sentiers battus, au volant d’une 4l si possible. Ce 20 mai 2017, ils sont restés fidèles à eux-même : un peu de loufoquerie, une profonde tendresse, une grande ouverture de coeur et une détermination sans faille. Pour un photojournaliste de mariage comme moi en quête « du moment parfait », c’est un magnifique cadeau. Merci à vous deux Aline et Ferdi et encore toutes mes félicitations. L’aventure sur les chemins cabossés vous tend les bras…

TYPE & HIT ENTER
Call Now Button